17
Juil-2018

Le Triangle d’Or

Accueil » Nord de la Thailande » Chiang Rai » Le Triangle d’Or   /   Tags:
Le Triangle d’Or
5 (100%) 2 votes

Le Triangle d’Or, trois pays pour une seule et même frontière. Découvrez le Nord de la Thaïlande.

Le triangle d'Or - Femmes récoltant la sève du pavot

Le triangle d’Ord – Histoire de l’Opium

Situé dans la province de Chiang Rai, le Triangle d’Or est un passage presque obligé quand on voyage dans le nord de la Thaïlande ou lorsqu’on suit la route vers la frontière du Laos. Le Triangle d’Or est le point de jonction de trois pays frontaliers du Mékong : la Thaïlande, le Laos et le Myanmar (ancienne Birmanie). Historiquement, il s’agissait d’un important secteur d’échanges commerciaux, le Mékong étant alors un véritable centre de communication. De ce commerce, la culture de l’opium, cultivé dans la région depuis des centaines d’années, se démarque nettement.

Si vous voulez connaître l’une des régions les plus authentiques du nord de la Thaïlande, loin des circuits touristiques classiques, le Triangle d’Or est une destination idéale.

Banner reduction chapka

chiang sen et le Triangle d’or

La région tire son nom de l’époque où les marchands chinois utilisaient l’or pour payer l’opium qui y était cultivé.

Ces cultures d’opium remontent à l’arrivée de différents groupes ethniques dans le nord du Myanmar, en Thaïlande et au Laos depuis la région du Yunnan. En dehors de leur mode de vie, ces populations ont importé la culture de l’opium, qu’ils utilisaient plus comme une plante médicinale que comme une drogue. Avec l’augmentation de la consommation d’opium dans le monde entier au XIXe siècle, la culture et le commerce ont explosé, faisant de la région une énorme zone de production.

Or, il faut se rappeler que, pendant ces années, l’opium était très consommé en Europe, ce qui entraina même à la fameuse guerre de l’Opium entre la Chine et l’Angleterre, pour contrôler sa distribution et son commerce.

Après le triomphe de la révolution communiste en Chine et la prise de la région du Yunnan, les derniers membres de l’armée nationaliste du Kuomintang, dans l’impossibilité de fuir vers Taiwan avec le reste de leur armée, ont fui vers le sud (Myanmar, Thaïlande et Laos). Dans un contexte mondial de guerre froide, ses membres n’ont eu aucune difficulté à entrer en contact avec le gouvernement américain qui a commencé à les aider militairement afin de lutter contre l’armée communiste chinoise. Fort de ce soutien militaire, des seigneurs de guerre sont apparus, rapidement rejoint par d’autres groupes de réfugiés chinois. L’opium est alors devenu une source de revenus indispensable pour survivre mais aussi pour acheter du matériel militaire et poursuivre la lutte armée.

La Guerre du Vietnam et l’apparition de l’héroïne, dérivé chimique de l’opium, n’ont fait qu’accroître l’importance de la région qui devint alors le plus gros producteur mondial d’opium, tout cela avec le soutient des gouvernements occidentaux, les services secrets et de lutte contre le communisme.

Après la fin de la guerre du Vietnam et le transfert de la production mondiale vers d’autres régions, la production thaïlandaise a fortement chuté, le Myanmar restant le seul grand producteur. Dans cette région, la culture et le trafic de l’opium restent une source de revenus importants dans un contexte de conflits entre l’Etat et les groupes ethniques du nord du Myanmar qui réclament leur autonomie.

À l’heure actuelle, dans le Triangle d’Or de la Thaïlande, la culture a disparu et n’a été autorisée que pour les groupes ethniques qui l’ont historiquement utilisée. Sa culture a été remplacée par l’activité touristique et la culture alternative du café et du thé.

QUE faire dans le triangle d’or

  • Contemplez le paysage depuis le Golden Triangle View Point : Le Golden Triangle Park est situé à la périphérie de Chiang Sen et est célèbre pour son point de vue sur la frontière naturelle formée par le Mékong entre les trois pays.
  • Visitez le Wat Phra That Doi Pu Khao : Le Wat Phra That Doi Pu Khao est l’un des plus anciens temples de toute la Thaïlande (VIIIe siècle).
  • Photographier le Grand Bouddha : L’une des photographies les plus célèbres de tout le Triangle d’Or est celle du Bouddha Assis de Chiang Sen. Avec ses 15 mètres de hauteur, la tombée du jour est le meilleur moment pour admirer cette icone thaïlandaise.
  • Excursion dans la région : La balade sur le Mékong pour découvrir les parties laotienne et birmane du triangle d’Or est la meilleure excursion à faire à Chiang Saen. Vous y verrez des paysages incroyables et pourrez acheter des petits souvenirs à bas prix dans la partie du Laos que vous visiterez.
  • Musée de l’opium (Hall of Opium Museum) : Pour vous faire une meilleure idée du contexte historique de la culture de l’opium dans le Triangle d’Or, ne manquez pas la visite de ce musée. Situé dans les environs du village de Chiang Saen, sur la route en direction de Mae Sai, vous y trouverez des anecdotes et informations sur l’histoire de l’opium et la culture du pavot dans le Triangle d’or. Une deuxième partie, plus éducative, est consacrée à l’opium et aux conséquences d’une consommation abusive. Une visite très instructive qui veut la peine d’y passer au moins une heure.

Pour vous faire une meilleure idée de ce que vous pourriez y voir, nous vous proposons cette petite vidéo :

Comment aller dans le Triangle d’Or

Depuis Chiang Rai, vous pourrez prendre un bus qui vous amènera à Chang Sen en 3h pour 50Thb.

Vous pouvez également passer par Mae Sai, d’où vous pourrez prendre un taxi collectif et rejoindre Chiang Sen en 1h pour 50tThb.

Enfin, depuis Chiang Rai, n’hésitez pas à prendre votre scooter ou voiture pour découvrir les paysages de la région à votre rythme.

Où dormir

A Chiang Sen, n’hésitez pas à vous diriger vers le Mékong pour trouver des logements pas chers. Si vous venez de Chiang Rai, l’idéal est de passer au moins une nuit sur place.

Une sélection d’hôtels en suivant ce lien.

CONSEILS DE KUPERNIC

  • La détention et la consommation d’opium  sont fortement pénalisés en Thaïlande. Ne faites pas l’erreur d’en consommer et ne cherchez pas de fumeurs d’opium car vous n’en trouverez pas. Cela fait bel et bien parti du passé.
  • Lorsque vous visitez les groupes ethniques de la montagne, n’en recherchez pas non plus, car il faut bien comprendre que pour eux son usage est différent et que ce n’est pas une drogue. Respectez leur culture d’abord et avant tout et pratiquez un tourisme responsable.
  • Profitez-en pour visiter également la ville voisine de Mae Sai.

Articles similaires

Les auberges les plus populaires de Chiang Rai
views 0
Découvrez les auberges les plus populaires de Chiang Rai en 2018. Classement des meilleurs dortoirs pas chers recommandés par les voyageurs Les auberges les plus populaires de Chiang Rai L'avantage lorsque vous voyagez seul est d'avoir une plus grande liberté pour choisir où dormir la nuit ven...
Guide de Chiang Rai et sa région
views 0
Découvrez notre Guide de Chiang Rai 2018. Vous y trouverez tous nos articles et pleins de bons conseils sur cette ville et cette incroyable région. Guide de Chiang Rai 2018 Guide de Chiang Rai et sa région 2018 Si vous envisagez de découvrir le nord de la Thaïlande, nous vous proposons ce guid...
Que faire et voir à Mae Salong
views 0
Que faire et voir à mae salong? En excursion à la journée ou en randonnée de quelques jours, venez parcourir et crapahuter dans les hauteurs de Chiang Rai. que faire et voir à mae salong Mae Salong, aussi appelé Sintakhiri, est un village situé à un peu plus d'une heure de Chiang Rai. Idéale à...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.